Femina – Article 06.02.22

Jouer avec le feu et la glace

IL Y A PILE UN AN, FEMINA TESTAIT POUR VOUS LE PLONGEON EN EAU GLACÉE DANS LE LAC. CETTE FOIS, NOUS AVONS ÉTABLI UNE CARTOGRAPHIE DES MEILLEURS SPOTS COMBINANT LAC ET SAUNA OU HAMMAM POUR DÉCUPLER LES SENSATIONS FORTES. À VOS MAILLOTS!

LA TOUR-DE-PEILZ

« Le cadre est idyllique – pas pour rien que Le Corbusier plantait sa villa Le Lac – aux abords de Vevey. Un peu plus loin, sur la plage de la Maladaire, l’équipe de Steam on the water dorlote ses clients. Le sauna, avec une capacité de 20 personnes, est construit dans une roulotte. »

article du Femina

Defuzemag (EN) – Article 01.2022

Full article posted on defuzemag website on the 29.01.2022

If you love slow travel as we do, it’s always fun to look for the unique, interesting things and activities to do that are not quite on the usual touristy list-of-things-to-do but totally should be. Steam on Water sauna Montreux turned out to be one of those activities in the romantic picture-perfect town of Montreux, Switzerland, that we happened to come across. We saw it during one of our long walks to the neighboring town of Vevey and were so glad that we did.

Why Go there ?

It lies on the shores of Lake Geneva or as locals prefer to call it, lake Leman at the Maladaire beach. On a cold sunny day, sitting by it’s shore, as the sun’s reflection creates a million little twinkling light bulbs on the surf of water, is quite an experience on its own. Add a nice Sauna and a spacious heated Yurt with beach chairs and you got the perfect way to spend an afternoon. If you feel a little adventurous, how about having a quick dip and swimming in the icy cold water coming fresh from melting snow from the surrounding Alps mountains. But even if it’s not your kind of thing, it’s still fun to watch others do it and see their expressions as they dip their toes in the water and eventually dare to jump in.

Barrel Sauna

We booked our slot at the Steam on Water Montreux as there are limited places available and from what it seemed, it is pretty popular with the locals. We arrived a little early to have a look around and enjoy the place a bit. One of the interesting things here is a little barrel sauna mounted on a trailer. It looks pretty cool and is available to hire for private groups. Just across it, a stone staircase gives way to the lake below. It takes some guts to jump in that water in the winter but apparently there is no shortage of people who are willing to do it. We had seen several people do it even on our previous visit here and we were quite surprised to see people just casually swimming in the icy cold water while chit-chatting and laughing.

Finnish Sauna

Then is the Finnish Sauna at Steam on Water Montreux, which is much bigger and is designed to accommodate up to 20 people. It is heated by wood and you look directly onto the lake and the snow-capped mountains from its windows as the sweat trickles down your body. It’s a nudist-friendly space so you can feel free to take your kit off if it pleases you but also expect to find some nudists. We were lucky as it was a sunny day and the sun added to the heat produced by the burning wood. Our guide Ilja was a lovely and funny guy who showed us around and introduced us to the place.

Cold Water Plunge

After spending enough time at the Sauna, we went out. Jumping in the cold water seemed a bit too crazy idea but we did get on the platform and then down the stairs and in the moment of madness, we decided to jump, partially out of curiosity and partially because by now there were onlookers and we did not want to feel embarrassed. It felt a little too late to turn back now. A few feet out in the water and you feel the urge to just get back to the shore as soon as possible. Once you are out of the water, however, it feels rather pleasant. Your body has been exposed to so low a temperature that now the normal temperature feels quite fine.

The « Ritual »

As we sat outside in the sunshine, Ilja invited us for a “ritual” in the sauna. We went back in to see the sauna jam-packed with people who kindly made some space for us. We were most probably the only tourists here as the guide spoke in French, the predominantly spoken language in Montreux and neighboring areas. Ilja would translate here and there for us. But even the language barrier had its own mystique to it. It felt like being in a sort of shamanic ritual, except that he was successful in making his audience laugh like a comedian. He would put water from a wooden bucket and swing a towel to ensure that the heat spreads all across and then swing a folding fan.

The Yurt Experience

Now it was time to take a shower and relax for a bit in the Yurt. On one side a wood burner ensured that the temperature was pleasant. There was a massage table behind curtains for anyone who was interested. The beach chairs were mostly full. We took the remaining chairs and sat in the afternoon sun. The traditional style yurt looks very authentic and its raw and minimalist interior made it even more special.

Finally, we changed and headed back to the reception to say goodbye to the friendly guide Ilja, whose genuine enthusiasm had made the whole experience even better. The reception has also got a seating area with beautiful views of the lake and hot beverages are served free of charge.

Health benefits of Cold Plunges

Coldwater dips have been known and practiced in cultures around the world for ages. Even Hippocrates was known to be a fan of the practice. Its popularity is increasing in recent times and several health benefits like decrease in tension, improved mood, increased blood flow, boost in the immune system and pain relief are associated with it. While it might be too much of a price to pay for some, it certainly is worth a try. From our personal experience, we can say that we are glad we did it and we certainly will like to do it again.

Our Verdict

Bur regardless of whether plunging in cold water is your thing or not, we will totally recommend you to visit Steam on Water Sauna during your trip to Montreux. It’s a great way to relax while experiencing the beauty of the lake and the majestic Alps mountains.

Le Temps – Article 12.2021

Article complet du Temps de décembre 2021

UN JOUR, UNE IDÉE

Steam on the Water réenchante la plage en hiver

D’octobre à avril, le camping de la Maladaire, à La Tour-de-Peilz, fait place à un sauna avec vue sur le Léman. De quoi s’accorder un moment de complète détente en profitant du cadre idyllique durant la saison hivernale.

Confortablement installé sur votre serviette, entre deux craquements du poêle à bois, vous laissez la chaleur intense vous envahir, ouvrant de temps à autre une paupière lourde pour admirer la vue imprenable sur les Alpes et le Léman.

Fumant comme un ravioli sorti de son panier à vapeur, vous descendez ensuite les marches qui vous mènent au lac et vous immergez dans l’immense bain glacé, le corps protégé par un cocon de chaleur. Les plus frileux préféreront le bain de soleil sur une chaise longue, avant de retourner dans la roulotte pour une deuxième ou troisième session de sauna.

Offre de massages

Cette parenthèse de bien-être, c’est à la coopérative à l’origine du projet Steam on the Water qu’on la doit. Ses membres gèrent un sauna-roulotte durant la saison hivernale, sur la plage de la Maladaire, à La Tour-de-Peilz. Outre la roulotte, qui peut accueillir une quinzaine de personnes, le site comprend une salle de détente dans la yourte voisine, avec un espace dédié aux massages. «L’idéal, c’est de réserver son massage après le sauna, car on peut travailler plus en profondeur sur un corps complètement détendu», explique Line Bachmann, copropriétaire du sauna et masseuse.

Dans la buvette attenante, qui est celle du camping durant la saison estivale, des tisanes et de l’eau aromatisée sont mises à disposition des saunistes. On y atterrit en douceur en dégustant une tranche de gâteau, à prix libre.

Soirées privées

Le sauna est ouvert tous les jours de la semaine de 14h à 21h, et les lundis sont réservés aux femmes. Le week-end, les heures d’ouverture s’étendent de 14h à 19h le samedi et de 10h30 à 20h le dimanche. Steam on the Water n’appliquant aucune politique à cet égard, le port d’un maillot de bain est laissé au libre choix des visiteurs. A noter que l’endroit – yourte et buvette comprises – peut être privatisé sur réservation, les samedis dès 19h30, pour une durée de trois heures.

Les groupes ont également la possibilité de louer une seconde roulotte, plus petite, en se rendant sur place pour l’utiliser durant deux heures, sans qu’un certificat covid ne soit nécessaire, mais dans la limite du nombre maximal de personnes prévu par les restrictions sanitaires pour les espaces intérieurs. Ils peuvent aussi la déplacer pour l’installer sur le lieu de leur choix, pour une durée à convenir.

NZZ – Article 12.2021

«Steam on the Water» am Genfersee

Am Strand von Maladaire zwischen Vevey und Montreux steht von Oktober bis Mitte April ein umgebauter Wohnwagen, der eine finnische Sauna beherbergt. Die Sauna direkt am Ufer des Genfersees ist öffentlich und bietet Platz für bis zu 20 Personen. Daneben gibt es eine Jurte, die als Ruheraum dient, und eine kleine Buvette, wo Getränke für die Saunagänger angeboten werden. WC-Anlagen, Garderoben und Duschen stehen zur Verfügung.

Article de la NZZ du 07.12.2021

24 heures – Article 09.2019

Le sauna de la Maladaire cartonne et innove

La deuxième saison démarre le 13 octobre. Les initiateurs lancent un financement participatif pour améliorer l’offre.

L’équipe de Steam on the water (Vapeur sur l’eau) est aux anges. Le lancement, en janvier dernier, d’un sauna public sur la magnifique plage de la Maladaire, celle du camping du même nom, a dépassé toutes ses espérances en termes de résultats. «D’après nos prévisions, il nous fallait quatorze personnes par jour en moyenne, et nous en avons accueilli le double jusqu’à la fermeture en avril!» se félicite Ilja Bock, qui a réalisé de ses mains l’installation dans une ancienne roulotte. Fort de ce départ canon, les initiateurs annoncent la réouverture du lieu avec vue panoramique sur le lac pour le 13 octobre, soit dès la fermeture du camping.

L’association s’est entre-temps muée en coopérative. Avis aux amateurs, les cotisants sont les bienvenus: la boîte à idées déborde, mais elle nécessite des moyens pour les réaliser. L’une est en voie de concrétisation ces jours et constituera la nouveauté de l’automne: une yourte avec poêle et chaises longues en guise d’espace détente. «Il manquait un tel espace de repos, avec musique d’ambiance, ajoute Line Bachmann, autre membre de l’équipe. Le lieu pourra aussi servir à des activités de bien-être: par exemple du yoga, de la danse ou des massages.»

Le bar du camping restera pour sa part à disposition pour s’assoupir ou échanger autour d’un verre ou d’un thé dans la chaleur du fourneau. À noter la possibilité d’organiser des soirées privées le samedi soir.

Appel sur Wemakeit

Les six membres de l’équipe n’entendent toutefois pas s’arrêter en si bon chemin. Un jardin d’hiver transparent est déjà évoqué. Dès lors, les associés, qui n’ont pas ménagé leurs deniers pour concrétiser le projet, en appellent au financement participatif, dès ce lundi sur la plateforme Wemakeit. «Il nous faut atteindre 20 000 francs en un mois et demi, précise Manuel Goumaz. Et on sait combien les premiers jours sont cruciaux dans ce type de démarche pour atteindre son objectif. Les donateurs auront droit à de jolies contreparties, en entrées ou abonnements selon la somme investie.»

Article du 24 heures du 13.09.2019

Radio Chablais – Article 09.2019

Le sauna de la Tour-de-Peilz va revenir d’ici trois semaines à la plage de la Maladaire.

Pour cette deuxième saison, le projet « Steam on the Water » veut étendre son offre. Pour y parvenir, la coopérative a lancé, il y a une semaine, un financement participatif via la plateforme « wemakeit ». Le but : installer une yourte pour y aménager une salle de repos. Les saunistes pourront alors s’y reposer au calme ou s’offrir un massage. L’idée est aussi de salarier trois personnes pour l’accueil et l’entretien.

Pour cette saison deux, le sauna sera ouvert tous les jours avec, à nouveau, la journée du lundi réservée aux femmes. L’ouverture est prévue pour le 13 octobre.

Lien vers l’article

Publication : 22 septembre 2019

Rédacteur : Quentin Frei

Tribune de Genève – Article 01.2019

Un sauna invite à suer dans une roulotte

La plage de la Maladaire accueille l’initiative de quatre adeptes. Le résultat est enchanteur. Reste à le pérenniser.

Dans la moiteur et la chaleur bienfaisantes du lieu, les respirations se font intenses. La baie vitrée du nouveau sauna temporaire, aménagé dans une ancienne roulotte et ouvert le 19 janvier sur la plage de la Maladaire à La Tour-de-Peilz, prolonge le bien-être avec une vue panoramique sur le lac, les Dents-du-Midi, Saint-Gingolph (VS) et la côte française qui s’illumine peu à peu en cette fin d’après-midi.

Le manteau nuageux rendu orangé par le coucher de soleil ajoute à l’ambiance vaporeuse et contemplative du moment. Pour redescendre en température, les plus courageux optent pour le lac auquel on accède en quelques marches. Les plus frileux se limitent à la douche. Dans la buvette voisine, celle du camping en période estivale, on retrouve ses affaires au vestiaire, on reprend son souffle autour d’une bière ou d’un thé, on engage la conversation devant la cheminée. Une heure ou deux de détente absolue. Bienvenue à «Steam on the water» (Vapeur sur l’eau), une allusion au succès mondial «Smoke on the water» de Deep Purple, inspiré de l’incendie du Casino de Montreux en 1971 et véritable hymne de la cité du Jazz.

De trois projets à un

La belle initiative saisonnière court pour l’heure jusqu’en avril, avec l’accord des gérantes du camping et de son restaurant dont les activités reprendront dans la foulée. Mais elle ne demande qu’à reprendre dès le mois d’octobre.

Elle est le fruit d’un quatuor de la Riviera qui ne se connaissait pas il y a trois mois encore. Et voilà trois embryons de projets, à Vevey, Montreux et La Tour-de-Peilz, qui ont fini par n’en faire plus qu’un. Les quatre partagent de longue date le plaisir du sauna. Qui par pur plaisir, qui par ses origines. «Dans mon bled allemand de Schopfheim (ndlr, 20’000 habitants, soit la population de Vevey…), il y en a trois publics», lance le jovial Ilja Bock à l’accent germanique. Quant à Théo Bellmann, de mère finlandaise, il est tombé dans le sauna familial quand il était petit.

«C’est un rêve qui se réalise», soupire pour sa part Line Bachmann. «Sans compter le plaisir des premiers retours, ajoute la Montreusienne Carole Mury. Nous avons aussi la volonté d’offrir une activité à ce lieu magnifique mais désert en hiver», ajoute l’habituée du sauna de Nyon, dont s’inspire celui de La Tour-de-Peilz.

Le sauna – impeccable – d’une capacité d’une quinzaine de personnes et la buvette au toit et à l’isolation refaits fleurent bon le travail bien fait. Celui d’Ilja Bock en l’occurrence, menuisier de formation, et qui n’a pas compté ses heures avec Line, sa compagne. «Avant même le feu vert de la Municipalité du 17 décembre, j’ai commencé à transformer la roulotte, dont je n’ai gardé que le châssis, raconte-t-il. Parce que j’étais convaincu que ça allait marcher.» Pour démarrer la saison au plus vite aussi.

Pour l’équipe de «Steam on the water» (une dizaine de bénévoles), le challenge est maintenant de couvrir les frais engagés et pérenniser l’opération. Les calculs disent qu’il faut une trentaine de passages par jour d’ouverture. Un score difficile à atteindre d’ici à avril, reconnaissent les associés.

Coopérative en vue

Pour l’heure, Ilja et Line sont formellement propriétaires du sauna. En sus du travail effectué, leurs économies ont été largement engagées dans l’achat de la roulotte et du matériel, auxquelles s’est ajoutée une aide de La Tour-de-Peilz (7000 fr.). Le plan financier se décline en deux temps: une coopérative à créer «au sein de laquelle tout membre pourra acheter une ou plusieurs parts» et une démarche de financement participatif.

Jusqu’ici, aucun effort particulier n’a été mis sur la publicité, mais cela va changer. Chloé, de passage jeudi, a appris l’existence du lieu par une amie: «J’ai tout de suite pris un abonnement jusqu’en avril. Je travaille à Montreux, c’est sur mon trajet de retour à La Tour-de-Peilz. J’espère y venir deux à trois fois par semaine», se réjouit-elle. Même enthousiasme pour Raphaël, de Vevey: «C’est déjà magnifique ici en été, paisible de surcroît en hiver. Il ne manque que la neige pour compléter le tableau.»

Article de la Tribune de Genève, 27.01.2019